Être empathe ça veut dire quoi ? Comment savoir si vous êtes un empathe ?

Vous avez l’impression de subir des émotions qui ne vous appartiennent pas ? Vous comprenez mieux que quiconque les autres ? Vous ressentez des choses que vous ne pouvez pas expliquer ? Alors, vous êtes peut-être empathe. Voilà de quoi je vais vous parler aujourd’hui dans cet article. À dire vrai, c’est un sujet que je connais très bien puisque je suis moi-même empathe depuis l’adolescence au moins.

Pendant longtemps je me suis demandé comme beaucoup d’empathe qui s’ignorent, pourquoi j’étais incapable de contrôler certaines émotions. Pourquoi j’avais de réactions que je ne comprenais pas moi-même. Si vous vous reconnaissez à travers ce que vous venez de lire, vous êtes vous aussi probablement un empathe qui s’ignore.

Mais alors, c’est quoi être un empathe ? Pourquoi ça vous arrive à vous ? Comment vivre avec ? Ce sont autant de questions que vous vous posez et auxquelles je vous aide à y voir plus clair.

Qu’est-ce que ça veut dire être empathe ? 

On sait tous ce qu’est l’empathie. Cette capacité de se mettre à la place de l’autre et d’imaginer la douleur qu’il endure par exemple. Nous avons tous dit au moins une fois à une personne  » je compatis à ta douleur »  » je comprends à quel point ça doit être dur pour toi ». L’empathie est donc une réponse émotionnelle en rapport à celle exprimée par une autre personne.

Et bien, être empathe c’est avoir une empathie puissance 1000. Notre empathie est beaucoup plus développée que les gens normaux. À tel point que nous pouvons réellement ressentir les émotions et les pensées des autres comme si c’était les nôtres. Et ce, que ce soit avec nos proches ou bien avec de parfaits inconnus.

En fait, c’est un peu comme si nous avions un décodeur qui nous permet de lire en les autres comme dans un livre ouvert. Et de comprendre instantanément leur caractère, leur problème, leur façon de penser, etc. En bref, ce qui différencie réellement une personne empathique d’un empathe, c’est que l’empathe utilise en plus de ses 5 sens, ses capacités extra-sensorielles et son intuition pour se connecter aux autres. 

Cette capacité est encore assez rare, peu de personnes possèdent une empathie de ce niveau. D’autant plus qu’elle est innée puisqu’il s’agit d’une capacité extrasensorielle. Et ce n’est pas quelque chose que l’on peut apprendre quand on en a envie. Non, nous les empathes somme nés ainsi et cette capacité peut se manifester dès le plus jeune âge sans même qu’on s’en rende compte. De même qu’elle peut facilement être confondue avec une crise d’adolescence, qui généralement provoque des changements d’humeur rapides. 

illustration explication de l'empathie

Comment savoir si vous êtes un empathe ? 

Tout d’abord, les empathes s’intéressent généralement à la métaphysique et la spiritualité. Ils sont aussi intelligents, ouverts d’esprit, curieux et aiment apprendre de nouvelles choses. 

Nous aimons avoir une certaine liberté et supportons mal la restriction. Ainsi, l’injustice, la méchanceté gratuite, la violence et autre forme de négativité sont difficilement supportables à nos yeux. Il n’est donc pas rare qu’un empathe soit sensible aux conflits et préfère se mettre en retrait ou ne rien dire plutôt que de prendre part au conflit. 

Puis nous avons tendance à ne pas supporter la vue de violences et tournerons les yeux face à de telles images. Que ce soit la maltraitance animale, la condition humaine, la souffrance des autres, l’écologie et l’état alarmant de notre planète, etc. Et bien sûr nous pouvons avoir des réactions excessives si nous sommes frustrés ou incompris.  

Et pour finir, l’empathe est une personne qui absorbe les émotions et les énergies des personnes et des lieux. Nous utilisons davantage notre intuition pour comprendre le monde plutôt que la logique ou les préjugés préconçus par notre société. 

De ce fait certaines personnes ou certains lieux ( comme les hôpitaux, maisons de retraite, cimetières, refuges pour animaux, etc.) peuvent provoquer des déprimes, maux physiques, et fatigue. 

40 caractéristiques d’un empathe. 

Les empathes sont aussi différents les uns des autres et ressentent les choses de manière plus ou moins intensément. La liste ci-dessus vous fournit les principales caractéristiques d’un empathe, sans pour autant dresser un profil type exact. 

  • Impression d’absorber les sentiments, les pensées, la douleur et les énergies des autres
  • Intuition très développée et couramment utilisée
  • Grande sensibilité
  • Grande générosité
  • Impression de donner trop ou pas assez aux gens
  • toujours prêts à aider les autres sans condition
  • Difficulté à faire la différence entre ses émotions et celle des autres, ce qui devient un fardeau émotionnel. 
  • Éprouve souvent besoin de se retrouver seul. 
  • Se sent différent
  • Supporte mal les lieux très fréquentés et/ou bruyants
  • Les gens viennent naturellement parler de leurs problèmes aux empathes
  • La spiritualité, la métaphysique et la guérison énergétique ou naturelle attirent les empathes 
  • Curiosité et attrait pour les anciennes cultures du monde 
  • Se pose des questions sur son histoire, sa lignée, et ses vies antérieures. 
  • Impression de connaître la vérité et a rarement tort
  • Les nouvelles négatives à la télé, à la radio ou dans les médias sont insupportables
  • L’injustice est insupportable
  • Très créatif 
  • Les animaux et la nature passionnent les empathes qui aiment y passer du temps
  • Ils sont attentifs aux synchronicités
  • Ils aiment voyager et découvrir de nouvelles choses 
  • Les personnes narcissiques ou mauvaises deviennent insupportables à leurs yeux
  • Les empathes sont souvent perçus à tort comme de mauvaise humeur, distant ou déconnecté. 
  • Ils ont peu d’amis 
  • Difficulté à se concentrer sur les choses qui ne stimulent pas leur esprit
  • Se retrouve souvent en état de rêverie 
  • Interprétation des rêves en établissant une connexion avec la réalité 
  • Grand penseur, aime trouver des réponses 
  • Développe une certaine compassion et attire inconscient les personnes et les animaux à lui / elle. 
  • Est très à l’écoute des autres
  • Subis fréquent des sauts d’humeur, peut passer de la joie à la déprime en quelques minutes
  • Ne sais pas cacher ses émotions 
  • Besoin de trouver le sens de la vie, et d’expérimenter. 
  • Accumule de nombreuses connaissances à la manière d’un sage. 
  • Se constitue une carapace pour se protéger des autres 
  • Détecte facilement les mensonges et les intentions 
  • Grande imagination
  • Sensible à la musique, aux sons et aux paroles qui ont parfois un impact sur leur humeur. 
  • Régulièrement fatigué 
  • Incapable de mentir 
  • Aime travailler dans un domaine créatif 

Si comme moi vous cumulez la totalité de ces caractéristiques, alors plus aucun doute possible. Vous êtes un empathe ! 

Une capacité d’analyse innée. 

empathe connexion émotions des autres

Lorsque nous autres empathes discutons avec une personne nous avons tout un tas d’automatismes qui nous permettent de déceler de nombreuses informations à propos de cette personne. 

En plus d’écouter attentivement la personne en face de nous, nous analysons sa communication verbale, son langage corporel, ces mimiques, tout en décryptant en même temps ses émotions. Nous pouvons littéralement lire en les gens comme dans des livres ouverts et cela sans même que nous nous en rendions compte.  

Mais nous intériorisons aussi les sentiments des autres comme si c’était les nôtres de manière très profonde. Ce qui rend d’autant plus difficile de savoir quels sentiments nous appartienne réellement. En somme, une journée banale peut être épuisante pour un empathe du fait qu’il absorbe autant d’énergie et d’informations. 

La tâche est d’autant plus difficile sachant que les empathes sont aussi hypersensibles. En plus d’être attentif à ce qui nous entoure et aux autres, nous devons aussi gérer nos émotions et notre sensibilité accrues, nos sens et nos pensées.

Sachez néanmoins que vous pouvez être hypersensible sans être empathe. Vous êtes donc sensible à vos émotions, mais vous n’avez pas la capacité de ressentir celle des autres.

L’empathie n’est pas une maladie, ni une malédiction

être empathe n'est pas une malédiction

Beaucoup de gens se demandent comment guérir l’empathie / l’hypersensibilité émotionnelle ou comment arrêter d’absorber les sentiments des autres. C’est vrai, parfois on aimerait être comme tout le monde parce qu’émotionnellement ce n’est pas toujours simple. Et c’est même encore plus difficile si personne ne vous comprend dans votre entourage. 

En effet, l’empathe hypersensible subit une forte activité mentale et énergétique. Si nous avons une grande facilité à comprendre les autres, il nous est difficile de nous situer par rapport à tout ceci. Et surtout, c’est difficile de penser à autre chose après exposition.

En ne faisant qu’un avec la personne en face, nous sommes donc sans protection face à la surcharge sensorielle. Ainsi, notre activité mentale augmente et s’associe à une vague d’émotions. Par conséquent, nous ressentons régulièrement de la fatigue et le besoin de s’isoler.

Mais sachez que l’empathie, à un tel degré ne se guérit pas, parce que ce n’est pas une maladie psychique. C’est une capacité latente qui s’active, afin d’aider les autres. Il nous permet de mieux comprendre les autres personnes et de nous adapter plus facilement.

Ainsi que de les guider positivement, de mieux gérer un conflit ou le stress. Puis, c’est aussi dans les situations compliquées que nous révélons notre plein potentiel a créé, apporter nos conseils et trouver des solutions. 

C’est pourquoi les empathes font d’excellents thérapeutes et professionnels du mieux-être / développement personnel. Cette hypersensibilité instaure un climat de confiance entre vous et les autres. Notre façon de nous investir humainement et authentiquement nous rapproche les uns des autres. Et le monde a cruellement besoin de plus d’humanité et de compassion. 

Quelle est la différence entre se mettre à la place des autres et ressentir les émotions des autres ?

illustration de l'empathie personne empathe

Certaines études neuroscientifiques sont parvenues à démontrer comment le cerveau parvient à se mettre à la place des autres. Lorsque nous effectuons une action comme bouger la main droite, notre cerveau envoie un signal électrique. De ce fait, certaines zones cérébrales vont s’activer et déclencher le mouvement, les sensations, etc.

Ce type d’études montre que si nous nous imaginons fermer la main droite, le cerveau active la même zone cérébrale. Même s’il n’y a aucun mouvement d’effectué.

Ainsi, notre cerveau réagit exactement de la même façon dès lors que nous observons une autre personne effectuer ce même mouvement. Ce qui explique que tout le monde est capable de se mettre à la place des autres.

Attention, car se mettre à la place des autres et ressentir les émotions des autres ce n’est pas la même chose.

Se mettre à la place de l’autre c’est le fait d’imaginer ce que vous-même vous ressentiriez si ce qui arrive à l’autre vous arrivait. C’est une projection mentale et votre cerveau se base ainsi sur vos expériences passées pour générer de la compassion. Mais cela n’affecte en rien votre mental.

À l’inverse, nous les empathes nous ressentons directement dans notre corps ou énergétiquement les émotions et les souffrances de l’autre. Parce que nous sommes plus sensibles aux fréquences vibratoires qu’elles émettent. Nous n’imaginons pas le ressenti à partir de nos expériences, mais nous ressentons bel et bien directement l’expérience vécue de l’autre.

Avant même d’entamer la réflexion, nous percevons l’angoisse, la peur, le stress, ou bien la joie, le bonheur, et l’excitation. Nous sommes sensibles aux mots (verbal) et au non verbal ( mimiques, position du corps, etc.). Les sentiments de l’autre nous gagnent, sont absorbés comme une éponge. Et finalement, on se sent concerné par les problèmes de l’autre au point d’avoir l’irrésistible envie de l’aider à solutionner tout ça. Cela nous tourmente de jour comme de nuit même plusieurs jours après cette rencontre.

Les différents types d’empathes. 

Comme je le disais plus haut, les empathes peuvent être très différents les uns des autres. S’ils ne partagent pas tous les 40 caractéristiques citées précédemment, ils peuvent aussi avoir différentes formes d’empathie et même en cumuler plusieurs à la fois.  

Notez que ces différents types d’empathes peuvent aisément exercer des professions précises notamment les magnétiseurs et guérisseurs énergétiques, les médiums, les voyants, radiesthésiste, etc. 

Physiquement réceptif ou Kinesthésique.

Cette empathie est commune à tous les empathes. Nous sommes tous réceptifs aux douleurs physiques et à la maladie des autres. La douleur peut donc se manifester dans le corps de l’empathe sans pour autant qu’il soit lui-même affecté. 

Personnellement c’est un phénomène que je ressens fréquemment. Lorsque je vois une personne ou un animal blessé physiquement, je ressens une sensation de douleur assez étrange au même endroit. C’est difficile à expliquer avec des mots, car c’est une douleur qui n’est pas physique ou du moins qui n’existe pas dans mon corps.  

Si les personnes normales disent souvent « j’ai mal pour toi » en guise de compassion, mais sans douleur réelle, nous les empathes avons mal physiquement. 

compassion et empathie

 

Émotionnellement réceptif. 

Ici encore il me semble évident que tous les empathes possèdent ce type d’empathie. Car nous sommes capables de ressentir les émotions extérieures de chacun, et ce, avant même qu’ils soient exprimés. C’est le fait d’être une véritable éponge aux émotions ambiantes. De ressentir les émotions des personnes avec qui nous sommes en contact.

Le conscient.

Cette empathie permet de savoir immédiatement si une personne ment, si elle cache ses intentions ou de quelle manière nous devons réagir face à une situation sans raisonner de façon logique. Notre conscience plus développée nous envoie donc un signal pour réagir de manière appropriée. 

En tant qu’empathe consciente, c’est difficile d’expliquer comment cela fonctionne vraiment. C’est un peu comme si l’on avait un détecteur de mensonges embarqué qui s’allume au moindre mensonge. On le sait, mais comment ? Je n’ai pas la réponse, mais je sais avec certitude lorsqu’une personne ment. 

Tout comme il est très facile pour moi de détecter les mimiques et comportements qui montrent qu’une personne n’est pas sincère. C’est un automatisme et dans la mesure nous ne supportons pas le mensonge, nous prenons vite l’habitude de tirer les vers du nez pour rétablir la vérité.

Et même lorsqu’une personne sait parfaitement mentir et cacher son langage corporel, il lui est impossible de cacher ses intentions à un empathe conscient. Pour la simple raison qu’elle ne peut contrôler son énergie, or un l’empathe est capable d’effectuer une lecture énergétique même sans en avoir conscience. 

Le géomancien.

Les empathes géomanciens peuvent interpréter les signes et énergies de la terre. Ainsi, ils peuvent prédire des évènements comme des catastrophes naturelles, des changements météorologiques et énergétiques sur Terre.  

L’empathe ami des animaux

femme joue avec un chat illustration

Ces empathes ont un lien très spécial avec les animaux. Ils peuvent donc comprendre un animal sans utiliser la parole, les sentir et communiquer avec eux. Ils attirent souvent les animaux qui tissent un lien unique avec eux. 

C’est un secret pour personne, les animaux peuvent ressentir si un humain les aime ou non. Mais l’empathe ami des animaux utilise son intuition pour entrer en communication avec un animal. Par exemple, j’ai un lien très fort avec mon chat, et bien souvent son regard semble “dire” des choses. Je veux dire que l’on peut comprendre son animal d’un simple regard. C’est n’est pas quelque chose de physique ou basé sur nos 5 sens, c’est au-delà de ça. 

L’empathe médium

Il arrive que certains empathes développent des capacités de médiumnité. Ainsi, ils peuvent ressentir, voir entendre et voir les esprits. 

Le ressenti d’une personne non physique c’est quelque chose que j’ai expérimenté plusieurs fois. Les ressentis les plus forts ont souvent été liés à la présence d’une âme perdue qui dégage une certaine lourdeur. Ainsi, on se sent vraiment mal à l’aise dans certains lieux, comme si quelque chose de lourd venait faire une pression sur notre corps. Il est aussi possible de ressentir des frissons étranges. 

À contrario, une âme bienveillante se ressent, mais sans ressentis négatifs si je puis dire. Il m’est aussi arrivé de voir mes proches disparus, souvent sous forme de boule blanche, ou d’une sorte de vapeur blanche et de comprendre parfois ce qu’ils veulent me transmettre. Évidemment, c’est loin d’être aussi clair que pour un médium, mais il y a une forme de communication.   

L’empathe de la nature

garçon planter arbre enfant de la nature

Cette forme d’empathie permet d’entrer plus ou moins en communion avec la nature et la flore. Cet empathe peut alors ressentir l’énergie de la nature. 

Pour savoir si vous avez cette forme d’empathie, vous pouvez poser vos mains sur un tronc d’arbre par exemple ou dans l’herbe. Vous ressentirez peut-être une sorte d’énergie circuler. D’ailleurs, vous pouvez aussi vous rendre dans des lieux antiques réputés pour être chargés en énergie notamment parce qu’ils sont placés sur des lignes telluriques. Vous ressentirez alors autour de vous une énergie différente, généralement on ressent un grand bien-être.  C’est une expérience que j’ai pu faire sur le site de Carnac en Bretagne. 

Le télépathe 

La télépathie permet à certains empathes de connaître avec une grande précision les pensés d’une personne avant même celles-ci ne soient exprimés. Une capacité très pratique pour aider la personne avec bienveillance et la guider vers une solution adaptée.

La télépathie c’est à mon sens plus difficile à maîtriser parce qu’elle requiert de trouver la bonne fréquence vibratoire pour ressentir les pensées. Pour ceux qui ont comme moi la chance de connaître leur âme jumelle, c’est plus facile parce que la fréquence est la même. En revanche avec d’autres personnes, cela demande plus d’effort et l’interprétation peut être moins précise. 

L’empathe psychométrique

Il s’agit là d’un empathe capable de ressentir des choses provenant d’objets. Comme recevoir de l’énergie et des informations d’une pierre ou d’autres objets inanimés. 

L’empathe cognitif ou Intuitif

illustration voyante empathe

Les empathes cognitifs peuvent prédire des évènements avant qu’ils ne surviennent. Ces manifestations peuvent survenir sous forme de rêves prémonitoires, rêves avec de fortes sensations émotionnelles et physiques, état de rêve éveillé, flash, etc. 

La prémonition c’est aussi quelque chose que j’ai eu l’occasion d’expérimenter à plusieurs reprises. Les premières sous forme de pensées me sont apparues à l’adolescence. Alors, cela se présente sous la forme d’une pensée comme une autre, qui survient d’un coup avec une très forte intuition. Ou bien sous forme d’image si vous êtes en état de méditation. 

Pour ma part, ces impressions se réalisent quelques secondes ou quelques minutes après. Quant aux rêves prémonitoires, jusque-là je n’en ai fait que deux, mais ils se sont tous réalisés le jour d’après. 

Comment vivre le quotidien quand on est empathe ?  

En tant qu’empathe notre quotidien nous semble généralement banal voire comme celui de tout le monde. Cependant, nous devons composer certains jours avec notre empathie surdéveloppée ce qui n’est pas toujours simple.   

Si pour certains, être empathe c’est une réelle chance qui fait des jaloux, pour d’autre c’est un vrai calvaire.  

La plus grosse difficulté c’est d’expliquer aux gens et de leur faire comprendre ce que nous sommes et pourquoi nous avons des réactions étranges à leurs yeux. Il faut s’attendre à être vu comme une personne un peu bizarre et différente de tout le monde. De ce fait, on a souvent l’impression d’être éternellement incompris. C’est d’autant plus dur si en plus vous entendez souvent des personnes de votre entourage vous dire : 

  1. De toute façon, t’es trop sensible 
  2. Tu t’énerves pour rien, etc.

De plus, vivre en société peut devenir très compliqué pour nous. Pour ma part, je ne supporte plus les lieux qui grouillent de monde. Ce n’est pas un manque de confiance ou de l’agoraphobie. C’est juste que c’est fatigant de capter les émotions et énergies d’autant de personnes à la fois. Bien que ce soit complètement inconscient pour nous, le bruit devient insupportable, les gens nous énervent, etc. 

La tâche est encore plus difficile si comme moi vous faites partie sans doute, des empathes les plus avancés. C’est-à-dire que vous cumulez presque tous les types d’empathie cités plus haut. Là c’est le JACKPOT ! Vous avez un véritable talent qui un jour où l’autre va vous pousser à aider les autres. Soit dans une vocation énergétique, psychologique, cause humanitaire, animale, écologique, etc.


Si comme moi vous habitez en appartement à l’heure où j’écris ces lignes, là aussi ça peut parfois poser problème. En plus de ne pas supporter le bruit que font vos voisins, quand on commence à changer d’humeur soudainement sans aucune explication c’est pénible. Il suffit que le voisin d’à côté ou du dessus soit triste sans que vous le sachiez et que l’on absorbe cette énergie involontairement pour être à notre tour triste.  

Mais aussi la fréquentation de certains lieux peut aussi causer des désagréments. Par exemple si vous aimez bien découvrir des lieux historiques pendant vos vacances ça peut poser problème. Ressentir la souffrance des personnes qui ont perdu la vie dans un lieu c’est une expérience assez déplaisante qui vous fait fuir l’endroit rapidement. Ça m’est arrivé dans un château médiéval. Il y a des lieux comme ça où je ne peux pas rester parce que c’est pesant. Et même, les plus sensibles des empathes peuvent partager les pensées négatives des âmes dans les parages.  

Enfin, puisque nous attirons naturellement les gens à nous lorsque ceux-ci nous parlent de leurs soucis sans que l’on ait rien demandé ce n’est pas marrant tous les jours non plus. Nous ne sommes pas tous psychologues et bien souvent il faut prendre sur soi. Car on devient vite le confident de certaines personnes. Bien qu’une part de nous aspire à aider cette personne, il faut parfois savoir dire stop pour notre propre bien-être.  

J’expose un certain nombre d’inconvénients, mais ça ne veut pas dire que tout est négatif quand on est un empathe. Il y a aussi de bons côtés. Car nous avons la chance d’avoir une capacité extrasensorielle qui nous permet de voir le monde autrement et plus profondément vis-à-vis de la spiritualité que les gens normaux. Nous avons en nous le pouvoir de révéler le potentiel des autres, de les guider vers la meilleure version d’eux-mêmes. Nous comprenons le monde sous un autre angle et c’est pourquoi nous avons autant envie de le changer pour un monde meilleur et plus respectueux.  

Arrêter de chercher une solution extérieure ou des astuces.

citation de Bouddha la paix vient de l'intérieur

Certaines personnes pensent qu’elles sont vouées à souffrir toute leur vie à cause de leur hypersensibilité et de leur empathie. Elles vont naturellement chercher une solution, ou des astuces pour se débarrasser de cela.

Premièrement plus vous allez rejeter votre hypersensibilité, pire ce sera. Si vous souffrez de votre empathie surdéveloppée, c’est tout simplement que vous ne la comprenez pas réellement et que vous écoutez votre ego au lieu d’écouter votre véritable nature.

Deuxièmement, vous devez cesser de chercher une solution externe. Vous êtes esclave de votre propre mental et rien ni personne ne pourra vous en libérer. C’est à vous-même de faire le travail. Travaillez sur vous-même, apprenez à maîtriser votre mental et à vous protéger des charges émotionnelles indésirables.

La clé est en vous. À vous de faire de cette capacité une alliée plutôt que de la voir comme une punition.

Maîtriser son mental. 

Comme je le disais plus haut, la maîtrise de son mental est capitale pour un empathe. En tant qu’éponge émotionnelle nous ne pouvons pas nous permettre de nous laisser submerger par nos émotions ni par celles des autres. Nous devons alors apprendre à nous équilibrer pour faire face à tant d’informations qui transitent à travers nous.  

Je ne suis pas partisane de refouler ces émotions parce que c’est le meilleur moyen de vous pourrir la vie vous-même. La communication a une place primordiale, pour nous aussi ça fait du bien de se confier à quelqu’un de confiance. 

Astuce : Dès que vous vous sentez submergés par les émotions, demandez-vous si elles vous appartiennent ou non. Notez vos émotions :

  • Avant la rencontre avec une personne, avant un événement ou une situation.
  • Qu’avez-vous ressenti pendant votre rencontre
  • Que ressentez-vous après.

Ce qui apparaît après l’événement ou la rencontre ne vous appartient pas, à moins bien sûr que la situation vous concerne directement.

Mais c’est encore mieux lorsque l’on apprend à maîtriser son mental par la méditation. Outre les nombreux bienfaits de la méditation, elle permet surtout aux empathes de ne plus être esclaves des émotions négatives du moins. C’est important de cultiver les émotions positives et de voir le bon côté des choses même si tout semble aller mal. Comme disait le Bouddha : 

« votre esprit est le seul maître de votre bonheur. Il peut être votre meilleur ami comme votre pire ennemi « . 

Ainsi, la maîtrise de notre esprit permet non seulement de maîtriser notre bien-être, mais aussi d’affiner notre perception afin de discerner ce qui nous appartient émotionnellement parlant ou non. C’est pourquoi je suis une fervente adepte de la méditation. 5 minutes par jour, c’est amplement suffisant.  

Lors de vos séances de méditation, vous pouvez utiliser une batterie neurale spécialement conçue pour absorber les énergies négatives. C’est un instrument de radiesthésie très utile dans notre cas. Cette batterie est  développée par un laboratoire de radiesthésie avec des matériaux spécifiques et sans rémanences. 

batterie neural force 10

J’en possède moi-même une et j’admets que c’est très efficace. Vous pouvez vous la procurer chez Servranx directement.  

Vous pouvez aussi pratiquer des techniques de protection énergétique. Bien souvent si vous sentez que vous recevrez trop d’informations vous pouvez vous plonger dans un état de méditation et imaginer une bulle imperméable autour de vous.  

Vous avez également la possibilité de vous ressourcer directement en pleine nature. Ou encore de pratiquer des rituels de purification. Sinon vous pouvez aussi vous libérer émotionnellement en pratiquant un sport, en faisant une balade en pleine nature, par l’art, ou en discutant avec un proche neutre par rapport à la situation.

Un dernier conseil, arrêtez de toujours courir après la reconnaissance en essayant de sauver les autres. Cela ne ferait qu’alimenter votre frustration. Plus important encore apprenez à écouter et respecter vos propres besoins et poser des limites.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

11 réflexions sur “Comment savoir si vous êtes un empathe ?”

  1. Bonjour
    Je viens de découvrir peu à peu en vous lisant que j’étais une empathe….
    Mais quel bonheur ☺️🙏🌸
    Je souhaiterai développer sur une reconversion professionnelle pour mon bien être personnel et apporter aux autres…
    Pourriez vous me soumettre des formations adaptées…
    Je souhaiterai me former en tant qu’energeticienne, conseillère en nathuropathie et Aromatherapie….

    Merci à vous
    💕🌸🙏
    Christel

    1. Bonjour Christel,

      Félicitations, c’est un très beau projet !

      Je n’ai pas de formation spécifique à vous recommander car il existe beaucoup.

      Cela dépend également de la région où vous vivez et du budget que vous pouvez vous permettre d’investir dans une formation.

      De plus le terme thérapeute énergétique est assez généraliste, il regroupe plusieurs techniques très diverses : magnétisme, Access bars, bio énergétique quantique, technique de la Trame, reiki, lahochi, etc. Il existe bien entendu des formations pour chacune de ces techniques.

      Le mieux pour vous c’est de choisir quelle technique énergétique vous attire le plus puis de rechercher sur internet une formation en présentiel près de chez vous.

      Côté livres je peux vous recommander certains ouvrages très pratiques qui vont vous permettre de vous initier ou d’approfondir la thérapie énergétique :

      Découvrez vos pouvoirs de guérisseur
      Le grand manuel de soins énergétiques
      Le corps subtil: La Grande Encyclopédie de l’anatomie énergétique
      Précis de bio-énergétique – Thérapie quantique

  2. Bonjour, c’est seulement aujourd’hui que je viens de me rendre compte que moi aussi je suis un empath.
    En lisant la description que vous avez fait j’ai mes larmes qui coulaient comme si vous avez décrit ma vie.
    Tout à commencé quand j’avais 20 ans, j’avais remarqué que d’un coup j’ai drastiquement changé, ma conscience commençait à devenir très sensible.
    Je ne pouvais plus faire du mal à quelqu’un, parce qu’à chaque fois j’ai toujours cette phrase en tête : ne fait pas à quelqu’un ce que tu ne veux pas qu’on te fasse.
    Ensuite la compatient commençait à s’installer en moi, à chaque fois que quelqu’un m’explique son problème il faut toujours que je lui trouve une solution, même quand je ne veux pas ma conscience m’oblige à le faire.
    Je suis intérimaire, j’ai travaillé dans plusieurs endroits, à chaque fois que j’arrive dans un lieu de travail mon premier jour les gens du travail se confient à moi comme si on se connaît depuis des années, partout où je passe travailler les gens n’arrête pas de me dire que je suis quelqu’un de gentil alors que c’est mon premier jour de travail, au travail il y a beaucoup des gens qui me disent que je suis bizarre.
    En effet j’ai du mal à supporter des bruits, quand je discute avec quelqu’un à chaque fois je deviné déjà en avance ce que la personne allait dire, au niveau de compréhension je m’impressionne moi même.
    J’ai toujours envie d’apprendre beaucoup d’autres choses au boulot ou ailleurs.
    Je suis très sensible quand je vois où je lis des choses, de fois mes larmes coulent seules, à la TV quand je vois quelqu’un heureux moi aussi je sourit tout seul et je suis triste quand la personne a des mauvaises nouvelles alors que c’est juste des films
    Je suis souvent fatigué alors que j’ai rien fait de la journée, je n’arrive pas à mentir, quand je ment ça se voit sur mon visage que je ment
    Quand je n’aime pas quelqu’un je n’arrive pas à le cacher, au boulot les collègues trouvent que je suis toujours déprimé, j’arrive à voir si quelqu’un est sincère ou pas

  3. Bonsoir, je suis encore sous le choc de la lecture de votre article tellement je me suis reconnu dans cette description. Hypersensible depuis toujours, je m’ouvre au monde de la spiritualité depuis quelques mois seulement après une introspection et je suis donc un empathe comme vous. La semaine dernière je captais les énergies négatives. Il y a 2 jours j’ai commencé à ressentir physiquement les douleurs des gens. Je travaille dans un commerce donc aujourd’hui j’ai ressenti au moins 8 douleurs différentes. Je suppose que si je continue mon éveil à la spiritualité je sentirai également les émotions. En tout cas merci beaucoup pour votre partage qui me permet de mieux comprendre ma perception des choses.

  4. Merci! Je pensé être hypersensible sans me retrouver dans certain « critère  » mais enfaîte c’est ça je suis emphate ! Cette article décrit exactement ce que je me tue à essayer d’expliquer à mon entourage sans succès évidemment ça soulage de comprendre et d’avoir des mots sur tous ça, bon maintenant faut apprendre à vivre avec !

    1. Bonjour Céline,

      Je suis ravie que mon article vous est apporté un précieux un éclairage.

      C’est plus facile de vivre avec si on considère notre hyperempathie comme un atout plutôt qu’un fardeau. L’acceptation est la clé, puisque nous sommes nés ainsi.
      Cet apprentissage peut se révéler très instructif, il nous rend apte à aider plus facilement autrui, à mieux comprendre notre environnement et ce de façon plus profonde tant au niveau personnel que spirituel.

      Pour se ressourcer rien de mieux que la méditation, le yoga, le sport ou encore le contact avec la nature.
      Et si vous souhaitez aborder le sujet entre empathes, vous pouvez m’envoyer un petit mail vous serez la bienvenue 🙂

  5. Merci pour ton article, j’ai pu mettre un mot sur ce que je ressentais plus jeune et je me pose la question si je suis Empathe ou pas. J’ai toujours garder pour moi certain évènement qui se sont passer dans ma vie sans réellement comprendre pourquoi

    1. Bonjour Mereana.

      Et bien vous êtes empathe si vous avez identifié chez vous une bonne partie des traits de caractère présents dans la liste des 40 caractéristiques des empathes. Ou si vous vous êtes reconnue dans l’un ou plusieurs profils décrit dans les différents types d’empathe.

      L’hypersensibilité est également très proche et présente également une empathie très fortement accrue. Peut-être que mon article sur l’hypersensibilité peut également vous aider 🙂